Réseau formation et emploi

Les années 2000 et 2010 ont marqué un tournant dans les domaines de la formation et de l’emploi. A l’origine des nombreux changements rencontrés depuis, on trouve au moins deux facteurs d’importance : l’invention de la méthode e-learning et celle du portage salarial. Quand la première a ouvert et facilité l’accès à la formation au plus grand nombre, autant aux jeunes diplômés qu’aux actifs en activité ou en recherche d’emploi, la seconde a libéré les acteurs de l’entreprenariat et notamment les auto-entrepreneurs en leur garantissant plus de sécurité financière et sociale.

Formation en ligne : Nouveau moyen d’accéder à l’emploi

Beaucoup de personnes dans le monde de l’entreprise reprochent aux universités et aux écoles de ne pas préparer les étudiants et apprentis aux enjeux et aux méthodes de l’entreprise. Face à cet échec de la formation en France constaté lors des trente dernières années environ, on a pu voir dans l’apparition, le développement et l’établissement de l’e-learning une bonne nouvelle. La formation en ligne a d’ailleurs permis à certains secteurs de combler les manques en matière de personnel qualifié. C’est notamment le cas dans le secteur de la formation de courtier ou de la formation en assurance.

Et la formation en ligne n’avantage pas que les entreprises, qui peuvent par exemple y recourir pour la formation continue du personnel, elle est aussi très avantageuse pour les apprentis. En effet, elle offre un accès facile et peu coûteux à la formation. Elle est également plus flexible, ce qui permet aux aspirants de gérer leur temps de formation. Cela est particulièrement pratique pour les personnes qui ont déjà un travail et qui veulent poursuivre leurs études, renforcer leur panel de qualifications ou changer de voie professionnelle. En outre, l’e-learning permet un gain de temps et des économies de transport non négligeables.

Le portage salarial : Acteur de la libéralisation du travail

L’émergence du portage salarial dans le courant des années 1990 et son intensification au cours des années 2000 ont permis de libéraliser le travail. D’un côté, elle offre une meilleure sécurité financière et une meilleure protection sociale à l’indépendant (auto-entrepreneur, notamment), et de l’autre elle permet aux entreprises d’avoir recours à un expert pour l’exécution d’une prestation particulière, occasionnelle et ponctuelle. Autrement dit, l’entreprise n’est pas obligée de recruter un nouvel élément rien que pour effectuer une tâche ne relevant pas de son activité normale. Cela est par exemple pratique pour la formation continue du personnel ou pour faire intervenir des consultants extérieurs dans le cadre d’un projet exceptionnel.

Pour en revenir aux avantages pour le salarié porté, il faut préciser que cette forme d’organisation du travail s’adresse aussi bien aux cadres, aux experts, aux auto-entrepreneurs ou aux chômeurs. En faisant appel aux prestations d’une société de portage salarial, ces derniers profitent d’une assistance pour gestion de leur activité qui leur permet de concentrer leur force ailleurs que dans l’administration de leur activité indépendante. Cela inclut aussi bien la facturation que la rémunération, la protection sociale que les déclarations de cotisations sociales. Pour faire simple, le portage salarial permet de se libérer de certaines obligations liées au régime des indépendants, tout en conservant son autonomie professionnelle et en profitant des avantages ordinairement exclusifs aux salariés.

Tout sur la marché du travail